Ici nous partageons un peu de notre jardin secret. Nous nous permettons d'avoir un avis sur nombre de sujets au gré des jours et de l'actualité.

Si les quelques lignes ci-dessous créent de l'échange nous sommes heureux! N'hésitez pas à nous faire part de vos commentaires, de vos réactions.

Les articles sont filtrés par: Botanique

Originaire du centre et du sud-ouest de la Chine, ce grand rosier d’environ 3 mètres s'y trouve dans les zones montagneuses à des altitudes comprises entre 700 et 4400 mètres.

Nous apprécions cette espèce dans les jardins à caractère rustique et fleuri. Il s’intègre parfaitement dans un buisson ou une haie arbustive mais une autre utilisation n’est pas exclue.

Son feuillage d’une élégante finesse, ses fleurs blanc pur qui éclosent en solitaire aux nœuds des tiges, ses cynorhodons orange rouge, mais surtout, comme on le voit sur la photo, ses aiguillons rouge et translucides lui donnent un attrait à de multiples échelles et à de multiples points de vues.

Pour lui conserver ce dernier caractère, il est nécessaire de le rajeunir année après année en supprimant les plus vieilles et plus grosses branches à la base.

Commentaires(0)Vues(2449)

Une magnifique rencontre au hasard d’un de mes déplacements sur les routes tessinoises, au bord du ruban d’asphalte qui relie Bellinzone à Airolo !

Ce Lis, indigène mais peu courant et menacé en Suisse, offre de splendides taches de couleur chaude.

Il préfère les endroits chauds, pas trop humide et lumineux. Il pousse facilement dans tous sols au pH proche du neutre.

La sous-espèce bulbiferum (ici il s’agit de la sous-espèce croceum) a, en principe, l’avantage de s’éparpiller rapidement grâce aux bulbilles qui se développent à l’aisselle des feuilles supérieures.

N’hésitons pas à le planter dans nos jardins ! (si quelqu’un est intéressé mais qu’il n’en trouve pas, qu’il ou elle me contacte. Je me mettrai en chasse si ce ne sera pas encore fait).

Commentaires(0)Vues(2119)